Merci à M. Jean-Claude Caillette qui m’a donné l’opportunité de présenter une partie de mon répertoire à l’occasion de cette « fête des arts » qu’il organise et anime, chaque année, avec beaucoup d’entrain et de bonne humeur. Comme son nom l’indique, cela a été une véritable rencontre festive qui a réuni sur une seule rue presque tous les arts : écrivains, poètes, peintres, artisans, conteurs, comédiens, musiciens et chanteurs…tout le monde avait son petit coin de trottoir pour s’exprimer !

Au milieu de cette belle récurrence qui rassemble nombreux artistes Maisonnais (et des invités extérieurs) qui, dans un climat d’entraide et d’échange mutuel, font vibrer d’art et de poésie la commune de Maisons-Alfort, je remercie également ces artistes ainsi que ce public formidable d’habitants bienveillants et chaleureux !

Pour garder le souvenir de cette expérience, voilà ci-dessous deux moments de la fête 🙂

Voici, enfin, un extrait du spectacle « Tellement belle est la vie ! » qui a vu le jour – pour « une première des premières » ! – le 9 mars 2017 dans le cadre des jeudis de la création étudiante organisés par le service culturel de l’Université Sorbonne Nouvelle. Accueillis dans un joli amphi transformé pour l’occasion en salle de spectacle, on a profité de cette soirée poétique et conviviale pour tester les chansons, livrer en entier et sans fards le fruit d’un travail de collaboration et d’interprétation en plein « working progress »…

Ici, je vous propose deux reprises (une française et l’autre italienne) qui vous donneront déjà une idée de cette première soirée mais…rien ne remplace le live 😉

Un grand merci à tous ceux qui ont participé à ce projet, à ceux qui y ont cru et l’ont soutenu avec leur bonne humeur et leur savoir-faire ! Merci à tous ceux qui sont venus assister et merci également à ceux qui ne pouvaient pas être là mais qui ont été présents à travers leurs gentils mots et leur pensée positive !

Merci enfin à vous qui lisez cet article et prenez du temps pour découvrir mon univers.

Musicalement votre,
Gabriella

IMG_0003 - Version 2

Nouveau spectacle en cours de création : « Tellement belle est la vie ! ». Un récit intime qui retrace le parcours à la fois difficile et heureux d’une jeune chanteuse étrangère quittant son pays d’origine pour s’installer à Paris. Né de la plume de Giovanni Merloni − qui a su interpréter les vicissitudes de mon monde intérieur −, le texte mêle à la force évocatrice du langage poétique l’humeur tantôt fantasque tantôt passionné des chansons italiennes et françaises des années ’60 – ’70. Un voyage où poésie et musique dialoguent étroitement en se donnant tour à tour la parole : la chanson offrira une impulsion, une énergie nouvelle aux vers poétiques qui entraîneront la jeune femme dans un processus de maturation et d’acceptation de sa nouvelle vie parisienne.

« Tellement belle la vie ! » est donc avant tout un encouragement, un souffle d’espoir envers la complexe beauté de la vie et de l’art ; une volonté d’interpeller la vérité du sentiment et de l’expérience humaine à travers le style épuré de la forme poétique (l’esprit rationnel dominé par le côté gauche de notre cerveau) et le mouvement voluptueux de la musique (l’irrationnel, les rêves, les sentiments, abrités par le côté droit).

Extrait (scène finale) :

La vie est une chanson
Ambiguë, mystérieuse, implacable

Calmement je reviens
Hirondelle égarée sur les toits désertés
Amenant mon Prévert et ses vers bien aimés
Noyant dans sa pluie, ses feuilles mortes,
Ses inventaires éblouissants,
Ondoyant doucement dans ses mots
Nobles et pénétrants.

Désolée d’avoir perdu mon amoureuse béquille
Et pourtant je suis à nouveau une très jolie fille…

Paris se laisse aimer, elle est malgré tout ma ville tranquille
Retentissant par vagues dans mon coeur étourdi
Elle me parle, elle me bouscule, elle me sauve :
Vivre, cela en vaut la peine, quand on a le courage !
Expérience mauvaise, elle aussi nous apprend !
Repartir à nouveau par une force légère…
Tellement belle est la vie !